28.11.2009

Cérémonie du 11 novembre

11 novembre.jpg

« Ne pas oublier l'horreur pour que les générations futures puissent vivre dans la paix ». Tel était, en substance, le message délivré conjointement par la voix de Jackie Casty, maire du village, porteur du texte officiel de l'Etat, et par celle des enfants de l'école qui s'exprimaient, eux, au nom des anciens combattants.

A l'évidence, les Ornaisonnais restent très attachés au devoir de mémoire, cette année encore, ils se sont rassemblés en masse devant la mairie, la maison commune, puis devant le monument aux morts, lieu hautement symbolique de toutes les souffrances passées.

Les élus étaient là, avec à leur tête Jackie Casty. A leur côté, sensiblisés en classe à ce triste épisode de l'histoire nationale, les enfants de l'école, encadrés par Laurence Gironne, partageant leur émotion et leur souhait de ne jamais oublier ces heures noires, la délégation locale des anciens combattants, au premier rang de laquelle on remarquait Georges Siguenza, le président. Les citoyens ornaisonnais avaient eux aussi répondu à l'invitation de la municipalité, dont bon nombre originaires des îles britanniques, les sujets de sa Très Gracieuse Majesté ayant souhaité, comme l'an passé, déposer une couronne rouge au pied du monument aux morts.

Après une minute de silence lourde de souvenirs et de recueillement, après avoir écouté La Marseillaise, hymne d'une nation connaissant trop le prix de la guerre, les très nombreux participants se sont retrouvés dans la salle du conseil municipal, devenue pour l'occasion exiguë, afin de partager un verre de l'amitié qui a pris, pour cette occasion commémorative, tout son sens.