02.06.2015

Les élus retournent à la cantine

 

IMAG1386.jpg

Comme tous les ans, quelques élus ornaisonnais se sont invités à la table de l'école pour partager le déjeuner des élèves. Cette visite impromptue avait pour but de s'assurer du bon fonctionnement du service et de la qualité des repas proposés aux enfants. Les élus ont jugé l'ensemble tout à fait correct et ont pu échanger leurs impressions avec leurs jeunes commensaux. Ces derniers, d'abord surpris de cette arrivée soudaine de nouveaux invités à leur table se sont rapidement réjouis de pouvoir discuter avec Monsieur le Maire et son équipe.

Au menu de la réunion de quartier : stationnement, circulation et propreté 

 

IMG_2237.JPG

Ce sont les habitants de la zone des avenues du stade et des Corbières qui étaient conviés à la troisième réunion de quartier organisée par la Mairie. L'équipe municipale a très rapidement été interrogée sur les problématiques de sécurité routière, de circulation et de stationnement, les riverains regrettant la vitesse excessive des automobilistes qui traversent le village ainsi que la situation de certains véhicules garés sur l'avenue des Corbières. En réponse à ces interrogations, Gilles Casty et Sébastien Gasparini indiquent que l'installation d'une écluse et d'un coussin lyonnais est prévue en sortie de village près de la cave avant la fin de l'année. De même, Eric Galeyrand rappelle la présence de nouvelles places de stationnement dans la Cour de Fabre et en prévoit d'autres sur la zone du lavoir afin de désengorger l'avenue des Corbières. La thématique des inondations a été abordée à nouveau et Gilles Casty indique la tenue prochaine d'une réunion sur ce sujet en présence des riverains. Des participants soulèvent aussi le problème de la détérioration de la chaussée sur certaines zones ainsi que la fragilité des bordures de la route vers Luc qui avait entraîné un incident impliquant le car scolaire du collège il y a quelques semaines. Le conseiller général en charge des transports a été informé et sa réponse est attendue. D'autres thèmes tels que l'absence de trottoir sur l'avenue des Corbières, l'éclairage public, les portes du cimetière extrêmement bruyantes par grand vent ou le transfert de la déchetterie ont été abordés et les élus ont pris note des demandes et remarques des intervenants. Pour finir, et avant que les participants ne partagent le verre de l'amitié, quelques riverains ont regretté l'incivisme de certains qui laissent leurs chiens faire leurs besoins sur la pelouse du stade alors que des sacs prévus à cet effet sont disponibles en mairie. La dernière réunion de quartier aura lieu le jeudi 4 juin à 18h30 à la salle polyvalente et concernera l'Avenue Saint-Marc et les Condamines.

31.05.2015

Le savoir-faire ornaisonnais à l'honneur à Promaude

 

IMG_2241.JPG

Le savoir-faire ornaisonnais a été mis à l'honneur à l'occasion de l'édition 2015 de Promaude qui réunissait sur la plaine de Gaujac producteurs, artisans et commerçants audois et régionaux.

C'est tout d'abord la cave des Celliers d'Orfée qui a proposé aux visiteurs la dégustation de ses multiples productions. Les curieux ont ainsi pu découvrir ou redécouvrir les vins de la cave, blancs, rosés ou rouges tels les fameux Sextant, B, Infernale ou encore le Croix du Sud, médaillé d'or cette année au challenge international des vins de Bourg. Les représentants des Celliers d'Orfée soulignent la présence de nombreux étrangers qui, aux côtés des clients déjà fidèles de leurs produits, se sont pressés sur le stand de la cave après en avoir découvert toutes les richesses à la dégustothèque de Promaude. L'événement lézignanais reste un moment incontournable de l'agenda des Celliers d'Orfée qui participeront aussi activement aux prochains « Camins de Boutenac », le samedi 27 juin avec, notamment, des balades à la découverte du terroir de Boutenac en compagnie des vignerons.

IMG_2239.JPGPar ailleurs, l'Association des Ferronniers-Forgerons Audois a, encore une fois, participé activement à Promaude en réalisant, sur les quatre jours de l'événement, une sculpture tout à fait remarquable. Sur une idée et des croquis de son président, le ferronnier d'art ornaisonnais Boris Klein, et grâce au travail de la douzaine de forgerons de l'association accompagnés cette année de quelques compagnons du devoir, c'est un spectaculaire candélabre mobile qui a été créé sous les yeux impressionnés des visiteurs du week-end. Comme l'indique Boris, « l'oeuvre est un hommage aux quatre éléments naturels : l'eau contenue dans les réceptacles des bougies, le feu de celles-ci et celui de la forge, la terre contenue dans le fer qui le constitue et l'air qui permet au mobile de tourner au gré du vent. » Fidèlement soutenue par les Établissements Baurès et la Chambre des Métiers, l'Association des Ferronniers-Forgerons Audois a fait découvrir aux visiteurs et aux élus lézignanais son œuvre monumentale qui sera exposée dans les divers ateliers des membres de l'association, dont L'Art-de-Fer à Lézignan-Corbières ou chez Charles Cowen à la Forge de Montolieu.

IMG_20150524_173448.jpg

Neuf Ornaisonnais dans le vent

 

IMG_0229.JPG

Doriane Albert, Corine Bouriane, absente sur la photo, Christophe Cuartiella, Rudy Marinelli, René Richard, Philippe Torra, Thierry Turlèque, Gilles et Sandro Casty ont participé pour la première fois à La Saline, une course pédestre de 10 kms autour et dans les salins de Gruissan. Nos valeureux participants ont souligné la difficulté de la météo puisqu'ils ont dû affronter un vent de 120 km/h soufflant de face durant les quatre premiers kilomètres. Cela ne les a pas empêchés de réaliser de belles performances puisque nos coureurs, encouragés par de nombreux supporters et supportrices, ont bouclé les dix kilomètres du parcours dans des temps tout à fait honorables, entre 46 minutes 48 pour la plus rapide et 58 minutes 06 pour le plus courageux. Malgré les caprices d’Éole, le jeu en valait la chandelle puisque la course plongeait les participants au milieu des magnifiques paysages des salins de Gruissan et de la route de l'Ayrolle.

A Ornaisons, les travaux de l’ASA ont commencé !

 

Dans la plaine d’Ornaisons, les engins de chantier s’activent depuis le mois d’avril. En effet, l’ASA ( Association Syndicale Autorisée ) du Canal de Luc, Ornaisons et Boutenac a démarré les travaux de modernisation de son réseau d'irrigation.

 

Depuis quelques années, les gestionnaires de l’ASA en parlent. Mesure phare inscrite au contrat de canal de l'ASA signé en juillet 2014, la modernisation du réseau a enfin débuté. Il s’agit en 2015 de réaliser la première tranche de travaux : création d’une station de pompage dans la nappe d’accompagnement du Canal de Luc, enfouissement de plus de sept kilomètres de canalisations, mise en place de regards de desserte innovants, qui prévoient la télégestion du réseau. Aujourd'hui les ouvriers réalisent un champ captant, qui sera rapidement suivi dans les prochains mois par la mise en place des pompes, des conduites et des chambres de distribution.

 

Au total, c’est plus de deux cents hectares qui pourront se raccorder à ce nouveau réseau sous pression. Ce projet de près d’un million d’euros est financé à quatre-vingts pour cent par la Région Languedoc-Roussillon, l’Europe et l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée & Corse, le reste étant supporté par les propriétaires de l'ASA.

 

La création d’un réseau sous pression vise à relever deux grands défis sur le territoire. Le premier, réaliser des économies d’eau : l’eau est stockée dans la nappe en hiver, pour être reprise l’été par les irrigants. Cela permettra de réduire les prélèvements dans l’Orbieu en période de sécheresse. Le second, s’adapter aux évolutions de pratiques agricoles. Les vignerons qui jusqu’ici arrosaient leurs vignes par aspersion ou submersion pourront désormais s’équiper en goutte-à-goutte, et ainsi pallier aux sécheresses récurrentes du mois d'août.

 

En anticipant les évolutions de la réglementation et des pratiques de ses adhérents, les gestionnaires de l’ASA comptent offrir encore de belles années au Canal de Luc, qui alimente en eau les parcelles des villages de Luc sur Orbieu, Ornaisons et Boutenac depuis sa création en 1889.

Travaux ASA.jpg

 

 

Sécurité routière et aménagements au menu de la réunion publique

 

IMG_2215.JPG

La première réunion de quartier proposée par la Mairie réunissait les habitants de la zone des Auberges, de la route de Cruscades ainsi que de la route de Bizanet. Avant de répondre au feu nourri des questions de la quarantaine d'Ornaisonnais présents à cette occasion, Gilles Casty insistait sur « l'importance pour l'équipe municipale d'être en contact direct avec la population du village. »

Le premier thème abordé était celui de la station d'épuration. Le projet de déplacement de celle-ci vers Bizanet nécessite une réfection préalable du réseau d'assainissement et l'ensemble devrait être finalisé autour de 2020. Les participants à la réunion publique abordaient ensuite le sujet toujours sensible de la sécurité en soulignant la vitesse excessive des automobiliste à l'entrée du village sur la D24. Un radar pédagogique a été installé et doit être paramétré à nouveau afin de modifier la distance de repérage de la vitesse. L'équipe municipale insiste sur le fait que le village est traversé par quatre routes départementales ce qui augmente le trafic automobile et complexifie la problématique de la sécurité routière. A une question concernant les crues de l'Aussou, le Maire répond que des diagnostics ont été demandés et Bastien Sévenier, pour le SMMAR, intervient pour indiquer que les services compétents ont été informés et qu'une réunion consacrée à cette problématique est envisagée. Quoi qu'il en soit, les problèmes liés à la vie en bord de rivière sont connus et il appartient à chaque riverain d'entretenir sa parcelle. D'autres thématiques telles que l'intensité de l'éclairage public, la réfection de la rue des Iris ou celle du parking de la salle polyvalente ont été abordées avant que les participants à cette première réunion de quartier de l'année ne partagent le verre de l'amitié.

24.05.2015

Risques, travaux et gestion des déchets intéressent les riverains

 

IMG_20150512_183559.jpg

La réunion de quartier ouverte aux habitants du centre du village a rassemblé une quarantaine d'Ornaisonnais qui ont questionné l'équipe municipale sur différents thèmes.

La question des inondations et des risques qui les accompagnent a bien évidemment été soulevée, notamment à travers le prisme de la protection des jardins et des animaux. Gilles Casty s'est félicité de la grande solidarité du village lors de ces événements et signale qu'une réunion est prévue pour rappeler les obligations de chacun concernant les inondations, les feux de forêt et les transports dangereux. La thématique des déchets et des poubelles a été soulevée et l'équipe municipale a précisé qu'un plan de communication pour améliorer le civisme lié à l'environnement est prévu. De même, le projet de mutualisation de la déchetterie avec Cruscades est en cours de finalisation. Quelques concitoyens regrettent la mauvaise qualité des communications des téléphones portables dans de nombreuses zones du village. Gilles Casty rappelle qu'un ancien projet d'antenne avait été refusé par des pétitions craignant la nocivité des ondes. Une participante précise que, dans ce domaine, la technologie a évolué favorablement. Des questions abordent aussi les thèmes de l'éclairage public dont la modernisation se poursuit ainsi que celui des travaux sur les réseaux dont la réfection complète doit être envisagée sur le long terme. Toutefois, une bonne partie des remplacements des installations anciennes a déjà été effectuée dans l'optique de la future station d'épuration dont la notification de subvention vient de parvenir à la Mairie. Ainsi, les travaux seront commencés d'ici deux ans et terminés avant quatre. Certains concitoyens s'interrogent sur le but de l'acquisition par la Mairie de la Cour de Fabre. L'équipe municipale rappelle les projets dans le domaine médical avec l'installation d'un kiné et l'espoir partagé par tous d'accueillir un dentiste dans les meilleures conditions possibles. Par ailleurs, la CCI a été sollicitée pour étudier différentes possibilités de mise en valeur du lieu autour, par exemple, du potentiel touristique viticole du village. Pour finir, à la question d'un Ornaisonnais regrettant que de nombreux camions traversent le village, Gilles Casty indique que la réflexion sur le futur PLU prend en compte cette problématique.