04.10.2012

Les Celliers d’Orphée en pleine vendange

Vendanges.jpg

« La récolte sera moins abondante que la précédente, avec une baisse des volumes qui pourrait aller jusqu’à 30% par rapport à 2011». Alain Cros, le directeur des Celliers d’Orphée, établit un constat partagé par l’ensemble des professionnels de la viticulture, que ce soit localement ou au niveau national et européen. « Nous espérons que les prix, eux, nous permettront de compenser, surtout pour les AOP puisque les vins de pays ne devraient pas être impactés par cette production moindre», précise le responsable d’une structure qui regroupe aujourd’hui près de 200 viticulteurs sur 1 150 hectares. Après une année 2011 faste en quantité comme en qualité, le cru 2012 ne battra pas des records de volume ; pour autant, la qualité des raisins laisse augurer une cuvée qui  devrait une nouvelle fois séduire les amateurs de vin. Pour l’heure, c’est le Guide Hachette 2013 qui oriente ses projecteurs vers les Celliers d’Orphée puisqu’il honore le « B de Boutenac » 2009, vin rouge, en l’invitant dans ses Coups de Cœur. Un bel hommage au travail des hommes de la terre qui, pour quelques jours encore, s’affairent à « rentrer  la vendange », première étape de la  vinification.

17.08.2012

Un jeune paysagiste s’installe

AS_jardins.JPG

A tout juste 24 ans, Sébastien Amiel, ornaisonnais bon teint, propose désormais ses services dans le domaine des travaux paysagers. Après une formation qui lui a permis d’obtenir un BEP et un Bac Pro travaux paysagers, puis une formation complémentaire en tant qu’ouvrier polyvalent travaux publics ainsi que les CACES 1, 2 et 4 de conducteur d’engins, Sébastien a décidé de voler de ses propres ailes sous le statut d’auto entrepreneur. Très motivé, il souhaite mettre ses compétences et son dynamisme au service de la population locale mais peut intervenir également sur tout le secteur lézignanais, sur le narbonnais et plus largement dans les Corbières. Création et entretien de jardins, élagage, arrosages, pose de clôture ou encore travaux de terrassements, AS Paysage propose une large palette de savoir faire.

Contact : 06 87 50 39 67

06.08.2012

Bel hommage aux saveurs locales

Saveurs_1.jpg

Pour élaborer un vin de qualité, plusieurs éléments sont indispensables ; certains sont naturels, la terre, l’eau, le soleil … d’autres vont se nicher dans le cœur des hommes et s’appellent la passion ou encore la générosité. Pour réussir une belle soirée, l’alchimie reste la même et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a présidé sans rechigner à la 4ème édition de la Soirée des Saveurs.

Saveurs_2.jpg La météo, séduite par l’évènement, a répondu présente, avec une douceur qui s’acclimatait fort bien des breuvages proposés ; les produits ensuite, rois de la fête, et qui se sont montrés dignes de tant d’effort, par leur qualité, leur diversité et leur authenticité. Les hommes enfin, avec ce plaisir de partager une culture unique, faite de modernité et de traditions. Au fil des stands, chacun a pu apprécier le travail de ces amoureux de la terre ; les vignerons des Celliers d’Orfée, le domaine Pasquier-Meunier, le château La Cendrillon, le vins Grain de Fanny et le domaine Marie-Blanche ont séduit, étonné, partagé.

Saveurs_3.jpg David Ferras et la boulangerie Candille ont régalé. Aurora Baconnais, spécialiste de la dégustation, a complété les connaissances des amateurs alors plus éclairés. Autour d’eux, ils étaient plus de 300 participants à profiter d’un moment rare que la nuit n’arrivait pas à désunir et qui savaient déjà qu’ils reviendraient pour la prochaine édition.



Photo 1 : joli succès pour cette 4ème édition

Photo 2 : du monde autour des stands

Photo 3 : initiation à la dégustation avec A . Baconnais

22.07.2012

Quand les aînés toulousains découvrent la cave

Cave_StSimon.JPG

Georges Mazade, alerte  octogénaire originaire de Villedaigne, aime les Corbières et en est devenu un de ses plus brillants ambassadeurs ; aujourd’hui installé à Toulouse, celui qui possède encore une parcelle de vigne à quelques encablures du caveau des Celliers d’Orfée ne se lasse pas de vanter la beauté de notre territoire et la qualité de ses vins. Et c’est auprès de ses amis membres du club du 3ème âge du quartier toulousain de Saint-Simon qu’il a loué les productions ornaisonnaises et ferralaises. Ils sont ainsi 45 séniors à avoir visité la structure locale sous la houlette d’Hélène Cros, chargée de la partie commerciale de la coopérative. Après l’exposé détaillé et passionné de son hôtesse, le groupe a découvert l’espace de dégustation et de vente où il a pu vérifier les mérites vantés par Georges Mazade. Pour Pierre Doutres, le président d’une association qui recense 130 membres, cette journée permet de « découvrir la région tout en appréciant les vins locaux qui seront dégustés très prochainement lors du traditionnel repas mensuel». Après Ornaisons, les aînés toulousains se sont rendus à Ferrals pour un copiieux déjeuner puis ont profité de la fraîcheur de l’abbaye de Fontfroide que beaucoup découvraient pour la première fois.

13.07.2012

Un carrossier s’installe à la zone d’activités

Carrosserie.jpg

C’est un tout nouveau service qui s’offre désormais aux ornaisonnais avec l’installation à la zone d’activités de l’entreprise Perfect Car. Fabian Guissard vient en effet d’ouvrir son atelier à côté de l’entreprise Technic Froid Climatisation, et à proximité du garage de mécanique générale de Florent Dias. « J’ai choisi Ornaisons parce que le local correspondait à mes besoins et qu’il y a déjà sur cette zone une clientèle auto avec le garage Dias qui m’a très bien accueilli ». Une synergie d’entreprise qui s’avère profitable puisque Fabian Guissard a déjà un agenda bien rempli. Autres atouts de Perfect Car, l’utilisation de produits respectueux de l’environnement et la mise à disposition de véhicules de prêt pour la clientèle ; pour Fabian Guissard, dans le métier depuis 18 ans – il a débuté dès 15 ans au plat pays – l’activité commence donc sous les meilleurs auspices.

Perfect Car – Zone artisanale – Avenue des Corbières

Ouvert du lundi au vendredi, de 8h à 12h et de 14h à 18h30 - Téléphone : 04 68 70 48 39

Photo : Fabian Guissard devant son atelier

07.04.2012

La cabane livre ses mystères

Myriam_Cabra.JPG

 
Par son nom, elle invite déjà à lui rendre visite ; discrètement dressée en bordure de la D24, à l’entrée du village, la « Cabane Bien-être » vous attend pour des moments d’une qualité rare. Mais qu’y a-t-il derrière ce bardage en bois clair ? Laissons la parole à Myriam Cabra, qui a imaginé puis créé ce lieu. « Je voulais pouvoir accueillir les personnes qui viennent me voir dans un espace chaleureux et serein, un espace respectant les principes de la construction écologique, réalisé avec des matériaux naturels et sains ».

Myriam, qui termine à l’ARTEC une certification de praticienne en rééducation de bien-être et en relation d’aide,  préconise « une écoute non directive et un accompagnement de la personne» et avoue « être heureuse dans sa cabane » où elle « partage des moments privilégiés avec les personnes qui recherchent un bien-être ponctuel, le maintien d’un état de santé ou la prévention du capital santé. Son expérience lui a permis d’acquérir un large éventail de spécialités en bien-être par le toucher pour le plus grand plaisir des personnes. Couvant sa cabane du regard, Myriam trace le chemin qui mène à la découverte de soi ; « cela passe d’abord par l’écoute de ses besoins et par le ressenti corporel », précise celle qui intervient aussi à la MJC où elle donne des cours de yoga.
Plus d’infos sur : http://bien-etre-yoga.blogspot.com/ ou au 06 42 80 92 51
 
Photo : un espace de sérénité à découvrir

25.03.2012

Les 50 ans des Voyages Rubio

Rubio_1.JPG

C’est une bien belle aventure humaine et professionnelle qui a été célébrée à la salle polyvalente avec les 50 ans de l’entreprise Rubio. Témoins de cette entité solidement ancrée dans la commune depuis maintenant un demi-siècle, les quelques 250 invités ont grandement apprécié l’accueil  qui leur a été réservé. Comme un clin d’œil à ces cinq décennies, le magnifique et ancestral minibus Citroën, spécialement préparé par Pierre Rubio fils, symbolisait au mieux les valeurs d’une société qui a su, au fil des années, s’adapter à un environnement économique parfois difficile tout en conservant son esprit familial et convivial.
 
Sébastien Rubio retraçait l’historique de l’entreprise fondée par ses grands-parents en 1962, soulignant les étapes essentielles de son développement, rappelant sa diversification – lignes scolaires, lignes régulières, transports de clubs, d’association, voyages de tourisme - et distillant au passage quelques anecdotes croustillantes. Les quelques chiffres énoncés suffisent à mesurer l’importance acquise aujourd’hui par l’entreprise : 300 abonnés scolaires, plus de 7000 passagers commerciaux annuels sur les services réguliers et environ 200 clubs, associations, établissements scolaires ou particuliers qui restent fidèles. Il rappela que le premier chauffeur à être recruté dès 1963 fut Emile Piquemal, bien connu des ornaisonnais, et présent dans la salle comme bon nombre d’autres salariés anciens ou actuels.
 
Rubio_2.JPGIl précisa également comment trois générations de Rubio s’impliquent encore dans la vie de l’entreprise, de Pierre père et Paulette, le couple fondateur, à lui-même et son cousin Damien, appelés à prendre la succession de Pierre fils et Bernard, leurs pères respectifs. Il rendit enfin un hommage appuyé à Christiane Hernandez, responsable pendant 23 ans de l’agence de voyages, avant de présenter à l’assistance son successeur, Mme Catherine Giner. Dans leurs discours respectifs, Jackie Casty, maire, se félicitait de la bonne santé d’une entreprise intimement liée à l’histoire contemporaine du village ; Bernard Ballester, président de la CCI, rappelait combien étaient rares dans le département les sociétés aussi pérennes, alors que Jules Escaré, conseiller général, remerciait la famille Rubio pour la qualité des services offerts à ses clients. Il était alors temps d’investir le magnifique buffet dressé par le traiteur David Ferras. Dans la salle et à l’extérieur, autour des différents véhicules bleu et blanc, les souvenirs fleurissaient ; les photographes immortalisaient l’évènement. 50 ans venaient de s’écouler, 50 autres s’annoncent déjà, qui promettent eux aussi de s’inscrire joliment dans l’histoire locale.
 
Photo 1 : Sébastien, Bernard, Paulette, Pierre fils et Damien Rubio.
Photo 2 : photo souvenir pour les salariés de l’entreprise