12.03.2013

4 jours et demi de classe … en 2014 !

CM_26022013.jpg

Le sujet suscite bien des débats au sein des conseils municipaux mais aussi dans les écoles et parmi les associations de parents d’élèves ; appelés à se prononcer sur la date de mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires initiée par le ministère de l’Education Nationale, les élus se sont prononcés pour un report de la mesure à la rentrée de septembre 2014. « Nous avons besoin de temps pour organiser, en concertation avec les enseignantes, les parents d’élèves mais aussi les associations qui pourraient être intéressées par ce projet, le temps périscolaire qui va être fortement impacté par ce changement. Nous ne refusons pas les nouveaux rythmes mais souhaitons les organiser au mieux avec les moyens qui sont les nôtres et qu’il conviendra certainement d’adapter », précise Gilles Casty, adjoint aux affaires scolaires.

Ainsi, le conseil municipal rejoint l’avis émis en conseil d’école le 4 février dernier par l’équipe pédagogique et les parents d’élèves.

Le maire revenait ensuite sur le permis de construire déposé par un viticulteur souhaitant créer un bâtiment dans une zone pouvant, à terme, être urbanisée. La volonté des élus de trouver un compromis reste intacte et des démarches sont entreprises en ce sens. Dans le cadre des nouveaux contrats d’avenir, la commune a décidé de l’embauche d’un agent affecté aux services techniques.

«Ses compétences dans le domaine des espaces verts ainsi qu’une première expérience satisfaisante au sein des services municipaux doivent être un atout pour la collectivité », ajoutait François Richard, adjoint responsable du personnel, qui rappelait également que deux agents étaient en congés de maladie et qu’il fallait les remplacer tout en bénéficiant des aides accordées par l’Etat sur ce type de contrat. Enfin, Eric Galeyrand, adjoint aux finances, informait l’assistance que 2 organismes bancaires avaient donné leurs accords pour le financement des prochains travaux sur les réseaux au centre du village. Le conseil autorisait donc  le maire à signer ces emprunts.

Photo : la gestion du temps périscolaire, un enjeu majeur

20.02.2013

Les rythmes scolaires en débat au conseil municipal

CM_29012013.jpg

Le dernier conseil municipal s’ouvrait sur le choix du cabinet d’études chargé de la révision du Plan Local d’Urbanisme. Après analyse des différentes propositions, c’est le cabinet « Parcourir » qui a été retenu à l’unanimité, notamment pour sa bonne connaissance du territoire et des dossiers locaux (cette entreprise a élaboré le SCOT de la CCRL et est partenaire du cabinet ayant révisé le PLU en 2006). M. le Maire évoquait ensuite une affaire opposant la commune à une famille souhaitant construire des bâtiments agricoles sur une parcelle qui se trouve justement dans une zone potentiellement concernée par la révision du PLU. Les élus souhaitent qu’une solution protégeant l’intérêt général et les intérêts particuliers soit trouvée.

Ces mêmes élus ont ensuite approuvé à l’unanimité l’adhésion au Syndicat Audois de l’Energie de 26 nouvelles communes, puis ont validé le renouvellement du contrat d’entretien et de maintenance du réseau d’éclairage public avec l’entreprise SPIE.

Le sujet suivant concernait la réforme des rythmes scolaires : la commune devra élaborer un projet éducatif territorial qui précisera les modalités de prise en charge des enfants à partir de 15h30 ; une prochaine réunion avec les enseignantes et les parents d’élèves doit permettre de décider d’une mise en œuvre des nouveaux rythmes (9 demi-journées de classe au lieu de 8 actuellement) pour la rentrée de 2013 ou celle de 2014. L’assemblée a ensuite approuvé le document d’arpentage de division des immeubles abritant l’église, la salle du clocher et la cour de cette dernière dont le principe de la mise en vente est déjà acté. Enfin, le recrutement d’un agent affecté aux services techniques a également été approuvé et viendra compenser les absences pour raisons de santé de 2 agents.

Au titre des questions diverses, le maire Jackie Casty informait ses collègues du choix de l’entreprise Cathar pour le prochain chantier de remplacement de branchements en plomb et  lisait la demande de subvention de la MJC qui souhaite proposer un spectacle en juin (les élus n’ont pas validé cette requête jugée trop onéreuse). Il rappelait ensuite qu’une visite du pont des Auberges avait été effectuée par des élus et des techniciens du conseil général et que le plan Vigipirate était réactivé en raison de l’actualité internationale (des barrières ont été disposées aux abords de l’école).

 Photo : la réforme des rythmes scolaires va modifier le fonctionnement de l’école      

26.12.2012

La commune valide la nouvelle entité intercommunale

CM_06122012.jpg

Le 17 septembre dernier, le Préfet de l’Aude a validé le nouveau périmètre de la CCRL qui, réforme de la carte intercommunale oblige, s’élargit au 1er janvier 2013 à 52 communes (20 actuellement), avec une augmentation de sa population de 10 500 habitants environ. « La Communauté de Communes de la Région Lézignanaise Corbières et Minervois – c’est la nouvelle dénomination – garde les mêmes compétences que la feue CCRL, précisait le maire Jackie Casty, qui ajoutait que cette nouvelle configuration ne serait pas assortie d’une augmentation de la fiscalité ». A l’unanimité, les élus ont approuvé la création de la nouvelle intercommunalité, ses statuts, et ont renouvelé leur confiance aux représentants actuels de la commune en son sein (M. le maire et Eric Galeyrand, titulaires, Gérard Navarro, suppléant). Le rapport 2012 des charges transférées (produit notamment de l’ancienne taxe professionnelle), a lui aussi été validé (il fait apparaître un solde positif de 47 308 € reversé par la CCRL), comme l’a été le principe du versement de l’indemnité du receveur et celui de l’attribution des mesures conservatoires à M. le Maire afin que ce dernier puisse engager des dépenses (investissements, emprunts …) en attendant le vote définitif du budget 2013. Les élus devaient ensuite décider du montant de la prime de fin d’année à attribuer à chaque agent communal ; les propositions faites sur avis des élus responsables des services administratifs, scolaires et techniques ont été approuvées à l’unanimité. Gérard Navarro faisait ensuite le compte rendu des différentes réunions de la commission urbanisme qui planche sur la révision du Plan Local d’Urbanisme pour lequel 3 cabinets d’études ont fait acte de candidature ; « nous réfléchissons le village de demain en privilégiant l’intérêt général », a rappelé l’élu. Parmi les questions diverses, notons qu’il a été annoncé que les 2 défibrillateurs (un fixe, l’autre mobile) ont été reçus, qu’ils seront installés début 2013 et que le coût de cette acquisition s’élève, entretien de 5 ans compris, à 2 560 €.

Photo  : le PLU définit le village de demain

15.11.2012

L’école et les réseaux à l’affiche du Conseil Municipal

CM_25102012.jpg

Le Conseil Municipal du 25 octobre s’est ouvert par la présentation par Jackie Casty, maire, de la fusion entre le SYDOM (Syndicat départemental des ordures ménagères de l’Aude), dont notre commune est adhérente, et le SMICTOM (Syndicat Mixte de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères du Carcassonnais) en une nouvelle entité prenant la dénomination du COVALDEM 11 (Collecte et Valorisation des déchets ménagers), nouveau syndicat mixte dont le siège sera à Carcassonne. Il était rappelé à cette occasion que la région Languedoc-Roussillon se montrait très efficace dans le domaine du tri sélectif puisqu’elle arrive en tête au niveau national. Les élus ont approuvé cette fusion sauf M. Lesaffre qui a jugé ne pas avoir suffisamment d’éléments pour se prononcer. Le point suivant concernait la demande d’une licence de taxi par un professionnel local ; celle-ci est acceptée mais le prix de la licence sera réévalué à la hausse selon le souhait des élus. Gilles Casty, adjoint délégué aux affaires scolaires, faisait ensuite le compte rendu du dernier conseil d’école, rappelant les effectifs (106 inscrits), regrettant que le financement des nouveaux ordinateurs ait été fait par la coopérative scolaire - ce qui limitera les projets de cette association - alors que la municipalité était prête à réaliser cet investissement, et demandant aux élus de voter une subvention de 500€ pour les sorties à la piscine des maternelles, ce qui a été approuvé à l’unanimité. A noter que les toilettes de la cour seront réhabilitées pendant les vacances de Toussaint et qu’une nouvelle photocopieuse a été achetée par la municipalité.

Il était ensuite fait allusion aux prochaines manifestations du 11 novembre et de la fête locale (les 24 et 25 novembre). Au titre des questions diverses, le maire informait les élus que le service des Domaines avait estimé l’immeuble abritant la salle du clocher à 114 000€, puis qu’une lettre avait été adressée à un concitoyen pour qu’il effectue des travaux sur une voie dont l’état actuel représente un danger pour les usagers ; Jackie Casty a ensuite évoqué les travaux du pont des Auberges et la nécessité d’adapter le plan de circulation au centre du village (circulation à double sens et stationnement interdit dans la rue de la Fontaine d’Augé), puis l’obligation faite à un artisan de déplacer son activité en raison des nuisances qu’elle génère, en regrettant au passage que ce dernier ne puisse s’installer dans le village dans les délais qui lui sont impartis par la justice.

Enfin, il évoquait l’installation prochaine d’un défibrillateur fixe dans la cour de la maison Turrel (celle où exerce le Docteur Sanchez), alors qu’un deuxième appareil, mobile celui-là, pourra être déplacé en fonction des animations à venir (au Stade ou à la salle polyvalente par exemple). C’est Eric Galeyrand, adjoint en charge du budget, qui présentait ensuite le projet de réhabilitation du réseau incendie et de remplacement des branchements en plomb au centre du village. Ces travaux, sur lesquels nous reviendrons prochainement, devraient représenter un investissement de l’ordre de 300 000€ HT et seront cofinancés par le Conseil Général, l’Agence de l’Eau et la commune via un emprunt. Ce fut alors l’occasion de rappeler que les nombreux travaux réalisés sur les différents équipements avaient permis de diminuer très sensiblement la consommation d’eau sur le village (de 400m³/jour en 2008 à 250m³ actuellement).

Photo  : les travaux du pont des Auberges à l’ordre du jour

23.09.2012

Rentrée studieuse au Conseil Municipal

CM_11092012.jpg

 
Pour cette rentrée du Conseil Municipal, l’ordre du jour s’ouvrait sur une demande de licence de place de taxi d’un des deux professionnels locaux ; à l’unanimité, les élus ont accordé cette demande puisque le taxiteur en tête de la liste d’attente n’a pas renouvelé sa demande initiale. Le point suivant concernait le projet de renouvellement de l’éclairage public et la demande de subvention auprès de l’ADEME, une aide conditionnée à une réduction de la consommation d’énergie de l’éclairage public de l’ordre de 50%. « Ce n’est pas simple d’arriver à réaliser autant d’économie, précisait Jackie Casty, le Maire,  il faut remplacer les ampoules par d’autres au rendement supérieur, remplacer les lumandars par des horloges ainsi que les globes, peu efficaces ; il faut aussi réfléchir à un meilleur positionnement des points d’éclairage actuels, à une baisse d’intensité ou encore, comme cela se pratique de plus en plus, à la coupure de l’éclairage public ». La réflexion est lancée et, pour l’heure, le principe de demande de subvention validé. François Richard, 1er adjoint, faisait ensuite le compte rendu de la dernière commission Animation et Vie Associative : il a évoqué le succès de la soirée Ciném’Aude (130 participants), le bilan positif de la 4ème Soirée des Saveurs (record d’affluence battu) et a présenté le calendrier des manifestations à venir jusqu’en mars 2013. M. le Maire présentait ensuite un document précisant les missions qui seront confiées au cabinet d’étude retenu pour la révision du Plan Local d’Urbanisme et venant en complément des objectifs généraux déjà fixés par les élus. Une nouvelle étape est donc franchie avec la publication prochaine de cette révision et la consultation de différentes sociétés spécialisées dans ce type de procédure. Gilles Casty évoquait ensuite l’ouverture du centre de loisirs le mercredi, toujours en partenariat avec la commune de Cruscades ; il informait l’assistance que l’association « Loisirs en Corbières et Minervois », qui gère l’ALSH local, ouvrait une antenne à Canet d’Aude en attendant que cette commune finalise la création d’une structure propre. Au titre des questions diverses, M. le Maire demandait aux élus de fixer un tarif pour le branchement à la borne électrique nouvellement installée en façade de la mairie ; celui-ci est établi à 5€ et sera du par les commerçants ambulants qui souhaitent l’utiliser. Le premier magistrat se félicitait ensuite du calme retrouvé Rue des Bons Enfants, après plusieurs semaines mouvementées. Pour conclure cette séance, Bertrand Lesaffre, élu d’opposition, a demandé des précisions sur le nouveau règlement de la cantine scolaire, puis sur l’état des travaux sur l’avenue St Marc et la rue des Condamines ; ces deux axes seront goudronnés bientôt mais il faut au préalable avoir le résultat des tests exigés par le Conseil Général certifiant que le remblaiement des tranchées a été correctement réalisé. 
 
Photo  : des projets pour l’éclairage public

07.06.2012

Travaux et projets au conseil municipal

CM_23052012_1.jpg

 
La dernière séance du conseil municipal a fait la part belle au chantier des réseaux d’eau et d’assainissement. Eric Galeyrand a ainsi détaillé la nature des travaux actuellement encours (remplacement de canalisations, de branchements en plomb) dans le secteur de l’avenue St Marc, des rues du Foyer, des Eglantiers et des Condamines. Il a ensuite présenté les futurs travaux de le rue des Mésanges qui permettront d’améliorer également le système de défense incendie, et pour lesquels des avenants ont été approuvés à l’unanimité ; unanimité également pour la signature d’une convention avec l’entreprise Véolia qui assurera la maintenance du nouveau système de chloration et de télégestion.
CM_23052012_2.jpg  Dans le même domaine, le maire informait les conseillers de l’obtention de subventions pour la 2ème tranche de remplacement des branchements en plomb au centre du village (début 2013). Deux études ont ensuite reçu l’aval de tous les élus : le projet d’aménagement de la crèche – il s’agit de satisfaire aux nouvelles directives sanitaires – et celui de la construction d’une nouvelle salle en remplacement de la salle du clocher, peu adaptée aux besoins actuels. François Richard, 1er adjoint, faisait le point sur les 11 jeunes saisonniers qui travailleront pour la collectivité cet été dans différents services. La lecture des courriers mettait en avant l’ouvrage de l’aquarelliste locale Corinne Izquierdo dont un exemplaire sera disponible à la bibliothèque, puis relatait les nuisances subies par des riverains de la rue des Bons Enfants, excédés par le manque de civisme de certains voisins. Enfin, l’association musicale ornaisonnaise prévoit une animation gratuite au boulodrome du lavoir pour la soirée du samedi 23 juin prochain.
 
Photo 1 : des travaux impressionnants sur les réseaux 
Photo 2 : des aménagements sont prévus à la crèche

09.05.2012

Les échos du conseil municipal

CM_12042012.jpg

Avec, à l’ordre du jour, le vote du budget 2012, la dernière séance du conseil municipal revêtait une importance toute particulière. « Il s’agit d’un moment fort de la vie municipale », rappelait, solennel, Jackie Casty, le maire, avant de donner la parole à Eric Galeyrand, adjoint en charge des finances ; celui-ci  présentait en premier lieu le budget principal qui s’équilibre à 931 870 € pour la section de fonctionnement et 2 901 798,82 € pour celle des investissements. Notons entre autres la poursuite des aménagements concernant la sécurité routière, des travaux améliorant le confort à la salle polyvalente, à l’école, à la crèche et à la MJC ou encore ceux du renouvellement de l’éclairage public.
 
Deux autres projets, dont les études sont arrivées à terme, devraient être réalisés, au moins en partie : l’aménagement du cœur de village, concernant essentiellement la création de places de stationnements (200 000 €) et la réalisation de trottoirs avenue des Platanes (130 000 €). Au moment du vote, seul Bertrand Lesaffre, l’élu d’opposition, s’est abstenu, ses collègues approuvant ce nouveau budget. Eric Galeyrand présentait ensuite le budget de l’eau, dont recettes et dépenses, pour la section de fonctionnement, s’équilibrent à 189 773 € ; à noter que les élus – qui avaient précédemment choisi de ne pas augmenter les taux des impôts locaux - ont adopté le principe d’une majoration du prix de l’eau à hauteur de 0,10 € par mètre cube.
 
Au chapitre des investissements, si le budget peut paraître très élevé (2 864 287 €), c’est parce qu’il tient compte du projet de construction de la future station d’épuration (2 235 273 €), projet qui ne devrait pas se concrétiser en 2012. Sont pris en compte les travaux en cours de réalisation (remplacement de branchements en plomb, système défense-incendie, réhabilitation du réseau d’assainissement …), ainsi que la pose de compteurs sur des bâtiments publics. Là aussi, l’élu d’opposition s’est abstenu. Un 3ème budget, celui de la zone d’activité, présentant un excédent de l’ordre de 50 000 €, était ensuite voté à l’unanimité. L’assemblée approuvait également une délibération de subventions pour le projet d’aménagement du cœur du village, puis fixait le prix de vente d’un bâtiment public pour lequel un commerçant local a fait part de son intérêt. La séance se terminait par la lecture d’un courrier d’une concitoyenne, excédée par les nuisances dont elle affirme être régulièrement la victime.
 
Photo : aménagements prévus au cœur du village.