17.06.2015

Les habitants de l'Avenue Saint-Marc et des Condamines interrogent la Mairie.

 

IMG_2275.JPG

La dernière réunion de quartier animée par l'équipe municipale a réuni une quarantaine d'habitants de l'Avenue Saint-Marc et de la zone des Condamines. Comme souvent, les problématiques liées à la circulation routière ont été mises en avant par les habitants. Ainsi, la vitesse des véhicules sur l'Avenue Saint-Marc a-t-elle été pointée du doigt par des riverains. Gilles Casty et son équipe soulignent que les gendarmes ont déjà verbalisé une cinquantaine d'automobilistes depuis le début de l'année 2015. Dans le même ordre d'idée, la proposition de création d'un trottoir sur cette avenue, avancée par un participant, supprimerait des zones de stationnement et la disparition des véhicules garés permettrait sans doute l'accélération de la vitesse de certains. Pour finir, l'idée de mettre l'Avenue Saint-Marc en sens unique en utilisant un détournement par la distillerie semble impossible dans la mesure où certains axes du village sont des routes départementales, dépendant donc d'une autre collectivité. Des travaux de goudronnage sont prévus sur l'Impasse de l'Aussou, fortement endommagée par les dernières inondations, sur la rue de l'Abeille et la rue du Commerce, mais après la fin des travaux d'assainissement. Au chapitre des communications, certains riverains déplorent la piètre qualité du réseau des téléphones portables. Gilles Casty souligne que, suite à la deuxième réunion de quartier, la question a été posée aux services compétents d'une solution d'amplification pour tout le village. Celle-ci est, pour l'instant impossible, mais les particuliers peuvent tout à fait s'équiper d'un amplificateur personnel qui, pour une somme modique, améliore sensiblement la qualité des communications. En revanche, le Conseil Départemental favorisera l'installation de la fibre optique pour internet à l'horizon 2020. Un concitoyen s'interroge sur le projet de futures éoliennes. L'équipe municipale précise que le dossier est presque bouclé et que, si celui-ci peut avoir quelques mauvais côtés, il correspond toutefois à un choix politique axé sur l'écologie et amènera des retombées fiscales non négligeables au village. Une riveraine se désole de l'état des poubelles installées à proximité de la pharmacie soulignant que seules les incivilités ne sont pas responsables de ce regrettable état de fait. Pour finir, à une question sur le projet de modification du PLU, la Mairie insiste sur les nouvelles contraintes imposées par les services de l'État qui peuvent ralentir l'avancée des réflexions. Ainsi se termine la dernière des quatre réunions de quartier au cours desquelles les élus municipaux ont été attentifs aux demandes des Ornaisonnais.

Les commentaires sont fermés.