20.02.2013

Les rythmes scolaires en débat au conseil municipal

CM_29012013.jpg

Le dernier conseil municipal s’ouvrait sur le choix du cabinet d’études chargé de la révision du Plan Local d’Urbanisme. Après analyse des différentes propositions, c’est le cabinet « Parcourir » qui a été retenu à l’unanimité, notamment pour sa bonne connaissance du territoire et des dossiers locaux (cette entreprise a élaboré le SCOT de la CCRL et est partenaire du cabinet ayant révisé le PLU en 2006). M. le Maire évoquait ensuite une affaire opposant la commune à une famille souhaitant construire des bâtiments agricoles sur une parcelle qui se trouve justement dans une zone potentiellement concernée par la révision du PLU. Les élus souhaitent qu’une solution protégeant l’intérêt général et les intérêts particuliers soit trouvée.

Ces mêmes élus ont ensuite approuvé à l’unanimité l’adhésion au Syndicat Audois de l’Energie de 26 nouvelles communes, puis ont validé le renouvellement du contrat d’entretien et de maintenance du réseau d’éclairage public avec l’entreprise SPIE.

Le sujet suivant concernait la réforme des rythmes scolaires : la commune devra élaborer un projet éducatif territorial qui précisera les modalités de prise en charge des enfants à partir de 15h30 ; une prochaine réunion avec les enseignantes et les parents d’élèves doit permettre de décider d’une mise en œuvre des nouveaux rythmes (9 demi-journées de classe au lieu de 8 actuellement) pour la rentrée de 2013 ou celle de 2014. L’assemblée a ensuite approuvé le document d’arpentage de division des immeubles abritant l’église, la salle du clocher et la cour de cette dernière dont le principe de la mise en vente est déjà acté. Enfin, le recrutement d’un agent affecté aux services techniques a également été approuvé et viendra compenser les absences pour raisons de santé de 2 agents.

Au titre des questions diverses, le maire Jackie Casty informait ses collègues du choix de l’entreprise Cathar pour le prochain chantier de remplacement de branchements en plomb et  lisait la demande de subvention de la MJC qui souhaite proposer un spectacle en juin (les élus n’ont pas validé cette requête jugée trop onéreuse). Il rappelait ensuite qu’une visite du pont des Auberges avait été effectuée par des élus et des techniciens du conseil général et que le plan Vigipirate était réactivé en raison de l’actualité internationale (des barrières ont été disposées aux abords de l’école).

 Photo : la réforme des rythmes scolaires va modifier le fonctionnement de l’école      

Les commentaires sont fermés.