26.12.2012

La commune valide la nouvelle entité intercommunale

CM_06122012.jpg

Le 17 septembre dernier, le Préfet de l’Aude a validé le nouveau périmètre de la CCRL qui, réforme de la carte intercommunale oblige, s’élargit au 1er janvier 2013 à 52 communes (20 actuellement), avec une augmentation de sa population de 10 500 habitants environ. « La Communauté de Communes de la Région Lézignanaise Corbières et Minervois – c’est la nouvelle dénomination – garde les mêmes compétences que la feue CCRL, précisait le maire Jackie Casty, qui ajoutait que cette nouvelle configuration ne serait pas assortie d’une augmentation de la fiscalité ». A l’unanimité, les élus ont approuvé la création de la nouvelle intercommunalité, ses statuts, et ont renouvelé leur confiance aux représentants actuels de la commune en son sein (M. le maire et Eric Galeyrand, titulaires, Gérard Navarro, suppléant). Le rapport 2012 des charges transférées (produit notamment de l’ancienne taxe professionnelle), a lui aussi été validé (il fait apparaître un solde positif de 47 308 € reversé par la CCRL), comme l’a été le principe du versement de l’indemnité du receveur et celui de l’attribution des mesures conservatoires à M. le Maire afin que ce dernier puisse engager des dépenses (investissements, emprunts …) en attendant le vote définitif du budget 2013. Les élus devaient ensuite décider du montant de la prime de fin d’année à attribuer à chaque agent communal ; les propositions faites sur avis des élus responsables des services administratifs, scolaires et techniques ont été approuvées à l’unanimité. Gérard Navarro faisait ensuite le compte rendu des différentes réunions de la commission urbanisme qui planche sur la révision du Plan Local d’Urbanisme pour lequel 3 cabinets d’études ont fait acte de candidature ; « nous réfléchissons le village de demain en privilégiant l’intérêt général », a rappelé l’élu. Parmi les questions diverses, notons qu’il a été annoncé que les 2 défibrillateurs (un fixe, l’autre mobile) ont été reçus, qu’ils seront installés début 2013 et que le coût de cette acquisition s’élève, entretien de 5 ans compris, à 2 560 €.

Photo  : le PLU définit le village de demain

Les commentaires sont fermés.