04.10.2012

Les Celliers d’Orphée en pleine vendange

Vendanges.jpg

« La récolte sera moins abondante que la précédente, avec une baisse des volumes qui pourrait aller jusqu’à 30% par rapport à 2011». Alain Cros, le directeur des Celliers d’Orphée, établit un constat partagé par l’ensemble des professionnels de la viticulture, que ce soit localement ou au niveau national et européen. « Nous espérons que les prix, eux, nous permettront de compenser, surtout pour les AOP puisque les vins de pays ne devraient pas être impactés par cette production moindre», précise le responsable d’une structure qui regroupe aujourd’hui près de 200 viticulteurs sur 1 150 hectares. Après une année 2011 faste en quantité comme en qualité, le cru 2012 ne battra pas des records de volume ; pour autant, la qualité des raisins laisse augurer une cuvée qui  devrait une nouvelle fois séduire les amateurs de vin. Pour l’heure, c’est le Guide Hachette 2013 qui oriente ses projecteurs vers les Celliers d’Orphée puisqu’il honore le « B de Boutenac » 2009, vin rouge, en l’invitant dans ses Coups de Cœur. Un bel hommage au travail des hommes de la terre qui, pour quelques jours encore, s’affairent à « rentrer  la vendange », première étape de la  vinification.

Les commentaires sont fermés.