18.04.2012

Le « Patrimoine » retrouve des couleurs

Patrimoine.jpg

En sommeil depuis quelques temps, la section Patrimoine, affiliée à la MJC, est à nouveau portée par une dynamique positive. Et les projets ne manquent pas, qui devraient d’ici peu mettre en lumière toutes les richesses historiques du village. A la baguette, Jeanine Grand, Marion Llense et Jean-Jacques Tisseyre ont ceci en commun qu’ils parlent de leur village avec des étoiles dans les yeux et de la passion dans la voix ; autour d’eux, d’autres concitoyens adhèrent à cette idée d’éclairer le présent par des témoignages du passé : photographies, textes, légendes, tous les supports qui racontent Ornaisons ont été recherchés, analysés, décortiqués.
 
Jalousement gardées, les malles sont pleines d’objets et souvenirs qui, au-delà de la simple nostalgie, expliquent à leur manière l’évolution de la commune. En projet donc pour cette activité renaissante, des expos photos, des actions vers les plus jeunes, et, pour commencer, la volonté de valoriser les bâtiments et monuments caractéristiques de la cité ; le lavoir, la place Jean Moulin, le clocher, la maison Fabre, voilà entre autres lieux les sites qui recevront une signalétique informative et illustrée. Pour l’heure, en collaboration avec la municipalité, les « Patrimoines » planchent sur la technique la plus appropriée pour mettre en avant ces trésors locaux.
 
Au final, près de 20 panneaux seront installés dans le village, et traceront un parcours à travers le temps, un chemin qui nous rapprochera au quotidien de la vie de nos aïeux,  parce qu’on ne peut comprendre le présent qu’avec la connaissance du passé.
 
Photo : le clocher sera lui aussi mis en valeur

Le petit écran chez Gabyn et Eulaly

Gabyn_Eulaly.jpg

 
Gabyn et Eulaly, entourés de leurs fidèles copains, goûtent sur la terrasse; dans la maison, Josza, la journaliste de la société « ZED Production », se fait discrète mais observe attentivement; à quelques pas de là, Pierre, le caméraman, vérifie le bon cadrage de sa dernière prise de vue ; tous deux ont débarqué de Paris pour s’immerger dans la vie de la famille de Gabyn et Eulaly Ruiz, les deux jumeaux ornaisonnais.
 
Nathaly, la maman, au départ réfractaire à l’idée de mettre en avant le parcours de ses enfants atteints de troubles neuromusculaires affectant leur motricité, a finalement choisi d’apporter son témoignage pour mieux faire connaître la méthode du biofeedback que suivent régulièrement Gabyn et Eulaly à Miami. « NRJ 12, la chaîne qui diffusera le reportage d’ici le mois de juin, nous a contactés, souhaitant montrer aux téléspectateurs la vie de Gabyn et Eulaly de la naissance à ce jour ; il m’a semblé important d’expliquer comment les enfants  étaient pris en charge, afin que d’autres puissent se tourner vers ce traitement non appliqué en France ».
 
Pour les professionnels du petit écran, l’exercice est passionnant : « Il s’agit d’une émission sur le combat des parents et de leurs enfnt ; ce reportage de 26 mn  fait le portrait d’une famille, de son environnement, et sera diffusé dans le magazine de société Tellement Vrai;  nous montrerons la mobilisation qui s’est opérée autour des enfants, dans la famille, par les copains, à l’école, ou autour de l’association éponyme », précise Josza, séduite par ce petit coin des Corbières où elle reste 4 jours avant de regagner la capitale pour procéder au montage de l’émission.
 
Les deux jumeaux partant justement aux Etats-Unis pour trois nouvelles semaines de soins, une société américaine prendra le relais à Miami et éclairera le public français sur un traitement qui porte ses fruits, aidant les jumeaux à franchir les étapes vers une plus grande autonomie motrice. Comme un encouragement pour tous ceux qui, comme Gabyn, Eulaly et leur famille, luttent  pour améliorer le quotidien à force de courage et de volonté.
 
Photo : Gabyn, Eulaly, leurs amis, Nathaly, la maman et Josza la journaliste

06:56 Publié dans Vie du village | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Une attention très appréciée

Chiffres_Lettres.jpg

La nouvelle association du Club des Chiffres et des Lettres, présidée par Geneviève Lechesne, est installée depuis sa création récente dans les locaux des Anciens Combattant qui ont gentiment accepté de les accueillir. Afin de remercier ces derniers pour leur hospitalité, les membres du club ont programmé une amicale rencontre au cours de laquelle fut partagé un apéritif convivial. Autour de gourmandises préparées par les amoureux des bons mots et des équations savantes, chacun a pu échanger sur la vie associative locale, appréciant à l’occasion la chance de pouvoir cohabiter en bonne intelligence ainsi que sur la vitalité du tissu associatif local.
 
Photo : 6 voyelles et 6 consonnes pour « convivialité »  … 

Les échos du conseil municipal

CM_26032012.jpg

 
La séance du 26 mars portait sur le vote des comptes administratifs des budgets 2011, le principal (M14), celui de l’eau (M49) et le budget  annexe de la zone d’activité. Les comptes, présentés par Eric Galeyrand, adjoint en charge des finances de la commune, reflète la bonne gestion des deniers publics puisque le Conseil Municipal a voté les 3 budgets à l’unanimité, saluant au passage les efforts de maîtrise des dépenses ; le budget principal, pour sa section fonctionnement, présente ainsi un excédent de 98 827,56 € alors qu’il a été dépensé 361 026,88 € au titre des investissements. Si la section d’exploitation du budget de l’eau est déficitaire pour 21 568,81 € (les ornaisonnais semblent consommer moins d’eau que par le passé …), celle des investissements – au sein de laquelle se trouvent les travaux de réhabilitation des réseaux - est excédentaire de 91 135,78 €. Jackie Casty comparait alors le prix de l’eau moyen appliqué sur la commune, 2,55 € le mètre cube, avec celui de communes environnantes, pouvant parfois dépasser les 5 €.
 
Le budget annexe de la zone d’activité se montre lui aussi excédentaire à hauteur de 52 000 € environ. Les élus se prononçaient ensuite sur le maintien pour 2012 des taux des taxes locales à leurs niveaux de 2011 ; ainsi, le conseil municipal décide de ne pas augmenter la pression fiscale pesant sur les ménages, prenant notamment en compte les effets de la crise économique. Le maire, rappelait à cette occasion que la commune appliquait des taux bien inférieurs à ceux de la moyenne départementale, ce qui induit des rentrées fiscales moindres.
 
François Richard, 1er adjoint, prenait ensuite la parole pour faire le compte rendu de la commission Vie Associative, Culture et Loisirs, détaillant le programme des prochaines manifestations (1er et 8 mai, Soirée des Saveurs, Fête Nationale …), informant l’assemblée que toutes les associations – une exceptée – avaient communiqué leurs différents bilans et que la section « Patrimoine », un temps en sommeil, proposait d’installer une signalétique spécifique aux abords des bâtiments et monuments caractéristiques du village. Au titre des questions diverses, Jackie Casty donnait lecture d’un courrier de l’ONF proposant un devis pour l’entretien partiel du Pech, ainsi qu’une lettre d’une concitoyenne se plaignant de nuisances sonores au cœur du village.
 
Photo : des investissements importants pour l’eau.

07.04.2012

La cabane livre ses mystères

Myriam_Cabra.JPG

 
Par son nom, elle invite déjà à lui rendre visite ; discrètement dressée en bordure de la D24, à l’entrée du village, la « Cabane Bien-être » vous attend pour des moments d’une qualité rare. Mais qu’y a-t-il derrière ce bardage en bois clair ? Laissons la parole à Myriam Cabra, qui a imaginé puis créé ce lieu. « Je voulais pouvoir accueillir les personnes qui viennent me voir dans un espace chaleureux et serein, un espace respectant les principes de la construction écologique, réalisé avec des matériaux naturels et sains ».

Myriam, qui termine à l’ARTEC une certification de praticienne en rééducation de bien-être et en relation d’aide,  préconise « une écoute non directive et un accompagnement de la personne» et avoue « être heureuse dans sa cabane » où elle « partage des moments privilégiés avec les personnes qui recherchent un bien-être ponctuel, le maintien d’un état de santé ou la prévention du capital santé. Son expérience lui a permis d’acquérir un large éventail de spécialités en bien-être par le toucher pour le plus grand plaisir des personnes. Couvant sa cabane du regard, Myriam trace le chemin qui mène à la découverte de soi ; « cela passe d’abord par l’écoute de ses besoins et par le ressenti corporel », précise celle qui intervient aussi à la MJC où elle donne des cours de yoga.
Plus d’infos sur : http://bien-etre-yoga.blogspot.com/ ou au 06 42 80 92 51
 
Photo : un espace de sérénité à découvrir

Recueillement avec la FNACA

Fnaca_1.jpg

 
C’est un cortège fourni qui s’est rendu en ce lundi 19 mars au pied du monument aux morts pour célébrer le 50ème anniversaire du cessez le feu de la guerre d’Algérie. L’assistance, après l’hymne national,  a écouté le discours de la FNACA qui rappelait les atrocités de ce conflit long de 92 mois ainsi que la nécessité de ne pas oublier pour ne pas reproduire. La minute de silence qui a suivi, lourde d’émotion et de souvenirs douloureux, imprégnait les esprits de cette période noire de l’histoire de France et honorait la mémoire des trop nombreuses victimes. Revenu devant le perron de la mairie, le cortège se recueillait une nouvelle fois au son de La Marseillaise, avant que Jackie Casty, maire de la commune, ne se voie remettre une médaille du souvenir. Rendez-vous était alors pris pour l’anniversaire de l’année prochaine.
 
Fnaca_2.jpg
 
Photo 1 : une manifestation suivie
Photo 2 : la médaille du souvenir pour M. le Maire

Les brioches sont là !

Brioches.jpg

Cette année encore, l’association AFDAIM-ADAPEI 11 organise l’opération Brioches des Hirondelles 2012 sous le parrainage du préfet, du sénateur, du président du conseil général ainsi que sous celui de l’Association des maires de l’Aude; du 19 au 25 mars, vous pouvez acheter en mairie les brioches (5 euros la brioche) et participer ainsi au fonctionnement de la structure qui œuvre en faveur des personnes atteintes d’un handicap mental et qui souhaite engager une grande campagne de communication sur le thème du handicap afin de provoquer un grand élan de solidarité. Les premiers « clients » ont été Jackie Casty, maire, ainsi que François Richard, 1er adjoint, qui avaient tenu à soutenir l’action de l’AFDAIM. 
 
Photo : les élus en première ligne

08:40 Publié dans Vie du village | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |