25.03.2012

Les bornes « textile » sont là !

Bornes_textiles.jpg

 
Tous ceux qui ne savaient que faire de leurs vieux chiffons et autres chaussures peuvent se rassurer, une solution citoyenne et écologique leur est désormais proposée avec l’installation de deux bornes de récupération. A l’intersection du lotissement des Lavandes et de l’avenue des Platanes ainsi qu’aux abords de l’entrée du stade de la Bézarde, ces deux points d’apport attendent vos textiles, chaussures, petits articles de maroquinerie, ainsi que votre linge de maison. Ces articles, préalablement emballés propres et secs dans des sacs fermés alors que les chaussures seront elles liées par paire, sont ensuite collectés pour être réemployés ou recyclés en papiers ou chiffons. La population est invitée à respecter les indications clairement précisées sur les bornes en question, notamment l’interdiction de déposer les oreillers, matelas, couettes ou textiles sales. 
 
Photo : un dispositif citoyen à utiliser sans modération

20:46 Publié dans Vie du village | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les échos du conseil municipal

CM_01032012.JPG

 
Programme chargé pour le conseil municipal du 1er mars 2012 que le maire Jackie Casty ouvrait en donnant lecture du compte rendu de la séance précédente. Pour débuter l’ordre du jour, les élus ont approuvé à l’unanimité le rapport de la Commission d’Evaluation des Charges Transférées pour 2011 (ex taxe professionnelle) ; la commune percevra par douzième 56 596 € de la CCRL. Ils ont ensuite reconduit le contrat liant la commune avec le CAT Jean Cahuc qui intervient pour l’entretien des espaces verts à la plus grande satisfaction de tous. Dans la foulée, le Conseil a définitivement validé le Plan Communal de Sauvegarde, ce qui permettra de percevoir le solde de la subvention attribuée aux communes pour son élaboration. Eric Galeyrand, 2ème adjoint, dressait un bilan de la réflexion menée sur la maison Fabre, bâtiment communal situé au cœur du village et dont la réhabilitation en 6 logements et espaces accueillant du public (il abrite au rez de chaussée la bibliothèque ainsi que le local du Club Les Fontaines) date des années 1980. Deux professionnels ont établi un diagnostic de l’immeuble et préconisent des travaux de rénovation et mises aux normes ; les élus souhaitent avoir d’autres avis éclairés afin de pouvoir statuer au mieux de l’intérêt de la commune.
 
François Richard, 1er adjoint, faisait ensuite le compte-rendu de la dernière réunion de la Commission Ressources Humaines, abordant notamment le régime indemnitaire des agents communaux (il s’agit de la prime de fin d’année), la titularisation de certains de ces agents déjà en CDD, le principe du remplacement des agents du service administratif pendant la période des congés, le renouvellement pour 6 mois des 3 contrats CAE arrivant à terme et l’adoption du principe du recrutement, à une date restant à définir, d’un agent responsable des services techniques. L’ensemble de ces orientations et décisions a été adopté à l’unanimité, comme l’ont été les autres points de l’ordre du jour, à savoir la rétrocession à la commune, par le Conseil Général, d’un espace situé devant des habitations le long de la D24, puis le renouvellement du contrat d’assistance technique avec ce même Conseil Général dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.
 
Au titre des questions diverses, les élus décidaient d’implanter sur la commune deux points de collecte de textiles (un aux abords du Stade, l’autre au lotissement Les Lavandes), puis Jackie Casty informait  l’assistance de ses entretiens avec les professionnels locaux intéressés par l’acquisition de parcelles sur la future Zone d’Activités ; il notait enfin que les demandes de financement se heurtaient désormais  à l’attitude plus « frileuse » des banques, et obtenaient de ses confrères l’autorisation d’entamer des démarches auprès d’autres établissements.
 
Photo : des travaux sont à prévoir à la maison Fabre.

Les 50 ans des Voyages Rubio

Rubio_1.JPG

C’est une bien belle aventure humaine et professionnelle qui a été célébrée à la salle polyvalente avec les 50 ans de l’entreprise Rubio. Témoins de cette entité solidement ancrée dans la commune depuis maintenant un demi-siècle, les quelques 250 invités ont grandement apprécié l’accueil  qui leur a été réservé. Comme un clin d’œil à ces cinq décennies, le magnifique et ancestral minibus Citroën, spécialement préparé par Pierre Rubio fils, symbolisait au mieux les valeurs d’une société qui a su, au fil des années, s’adapter à un environnement économique parfois difficile tout en conservant son esprit familial et convivial.
 
Sébastien Rubio retraçait l’historique de l’entreprise fondée par ses grands-parents en 1962, soulignant les étapes essentielles de son développement, rappelant sa diversification – lignes scolaires, lignes régulières, transports de clubs, d’association, voyages de tourisme - et distillant au passage quelques anecdotes croustillantes. Les quelques chiffres énoncés suffisent à mesurer l’importance acquise aujourd’hui par l’entreprise : 300 abonnés scolaires, plus de 7000 passagers commerciaux annuels sur les services réguliers et environ 200 clubs, associations, établissements scolaires ou particuliers qui restent fidèles. Il rappela que le premier chauffeur à être recruté dès 1963 fut Emile Piquemal, bien connu des ornaisonnais, et présent dans la salle comme bon nombre d’autres salariés anciens ou actuels.
 
Rubio_2.JPGIl précisa également comment trois générations de Rubio s’impliquent encore dans la vie de l’entreprise, de Pierre père et Paulette, le couple fondateur, à lui-même et son cousin Damien, appelés à prendre la succession de Pierre fils et Bernard, leurs pères respectifs. Il rendit enfin un hommage appuyé à Christiane Hernandez, responsable pendant 23 ans de l’agence de voyages, avant de présenter à l’assistance son successeur, Mme Catherine Giner. Dans leurs discours respectifs, Jackie Casty, maire, se félicitait de la bonne santé d’une entreprise intimement liée à l’histoire contemporaine du village ; Bernard Ballester, président de la CCI, rappelait combien étaient rares dans le département les sociétés aussi pérennes, alors que Jules Escaré, conseiller général, remerciait la famille Rubio pour la qualité des services offerts à ses clients. Il était alors temps d’investir le magnifique buffet dressé par le traiteur David Ferras. Dans la salle et à l’extérieur, autour des différents véhicules bleu et blanc, les souvenirs fleurissaient ; les photographes immortalisaient l’évènement. 50 ans venaient de s’écouler, 50 autres s’annoncent déjà, qui promettent eux aussi de s’inscrire joliment dans l’histoire locale.
 
Photo 1 : Sébastien, Bernard, Paulette, Pierre fils et Damien Rubio.
Photo 2 : photo souvenir pour les salariés de l’entreprise

La MJC a tenu son assemblée générale

Coureurs.jpg

C’est à une séance très « technique » qu’ont assisté les administrateurs de la vénérable association locale qui accueille désormais quelques 150 adhérents dans ses différentes sections ; en effet, l’ordre du jour principal consistait à réfléchir sur l’éventuelle embauche d’un salarié à temps partiel afin d’assurer certaines tâches comptables et administratives.

Après avoir défini les besoins de l’association et le profil du poste, les différents intervenants – dont Marion Astruc, animatrice départementale des MJC – concluaient que la réflexion devait encore se poursuivre et qu’une organisation différente pouvait être envisagée, qui permettrait aux bénévoles de ne pas être surchargés en période de forte activité (à la rentrée de septembre et en fin d’année) ; l’opportunité d’embaucher un salarié en service civique - ce dispositif permet à un jeune de 16 à 25 ans de s’engager au service d’une structure d’accueil intervenant dans les domaines de l’éducation, la culture, le sport, la santé, l’environnement …  et à l’association de bénéficier d’allègements de salaires et de charges – a également été évoquée et va être étudiée avec attention. Les débats s’orientaient ensuite sur le manque de lien entre les différentes activités et le Conseil d’Administration, puis sur l’état d’avancement des travaux d’une des salles du 1er étage.

En fin de séance, les responsables se félicitaient du dynamisme des nouvelles activités dont la course à pied, qui regroupe le mercredi soir et le dimanche une dizaine de pratiquants très motivés (voir photo) et prévoyant de participer à plusieurs compétitions ; à noter que « Sentiers en fête », le 27 mai prochain, se déroulera à Ornaisons ; il inclura au parcours habituel de la Rougeante et du Pech, les découvertes du Four à chaux, du site néolithique de Médor et de l'histoire du Saint-Sernin de Toulouse évoquée dans les tableaux de l'église Saint-Saturnin d'Ornaisons.

20:38 Publié dans MJC | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

20.03.2012

Un nouveau Stop à la distillerie

Stop_distillerie.JPG

Ce n’est pas sur les axes routiers les moins fréquentés que les automobilistes sont les plus prudents … Pour répondre efficacement à la légitime inquiétude de riverains exaspérés par tant d’inconscience, la municipalité vient d’installer un panneau « Stop » au carrefour de la rue des Poissonnières et de la rue de la Distillerie. Espérons que  ceux qui s’affranchissent allègrement des règles les plus élémentaires de prudence et de sécurité respectent cette nouvelle signalisation, respectant ainsi les autres usagers de la route.

13:45 Publié dans Vie du village | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Un traiteur s’installe à la zone d’activités

Arque.jpg

 
En bordure de la D123, dans la nouvelle zone d’activités , un nouveau bâtiment sort de terre; dans quelques mois, il accueillera une entreprise qui commence à faire parler d’elle sur le village mais aussi au-delà ; rencontre avec Dominique Arqué, sa responsable.
 
1 – Dominique, pouvez-vous nous préciser la nature du bâtiment qui se construit dans la zone d'activité d'Ornaisons ?
Il s’agit d'un laboratoire traiteur destiné à la préparation culinaire pour différents évènements.
 
2 - Pourquoi avoir choisi Ornaisons pour vous installer ?
Avec mon mari, Alain, et notre fils, Nicolas, nous sommes ornaisonnais depuis maintenant plus de six ans ;  le village accueillant, paisible,  idéalement situé entre Lézignan et Narbonne, nous a séduits, et il était naturel d’y installer mon activité professionnelle.
 
3 - Quels sont votre formation et votre cursus professionnels ?
En 1992, j’ai obtenu mon CAP de cuisine à Lézignan, ainsi que le diplôme de meilleur apprenti de l'Aude la même année. J’ai ensuite effectué  différentes saisons entre montagne (hôtel des Pyrénées à Font-Romeu, le Carlit hôtel ...) et mer (Délice de la Mer à Narbonne-Plage, les Flots Bleus à La Grande Motte), puis au Grand hôtel du Languedoc à Narbonne ; j’ai également travaillé au sein du groupe Accor (Novotel et Ibis)
 
4 - Vous proposez déjà vos services de traiteur; que va vous amener ce nouvel outil de travail ?
Il va nous permettre de développer notre capacité de production, d'avoir une offre plus étendue pour une clientèle de plus en plus nombreuse, et surtout de pouvoir exercer notre savoir-faire dans un milieu respectueux des normes HACCP, relatives à la sécuritaire sanitaire des aliments.
 
5 - Quand pensez-vous pouvoir l'utiliser ?
Nous espérons pouvoir bénéficier de ce nouveau local fin 2012.
 
6 - A quel type de clientèle vous adressez-vous ?
Nous nous adressons à toute sorte de clientèle : les particuliers pour des mariages, baptêmes, anniversaires mais aussi  des comités d'entreprise, associations, collectivités ou encore sportifs … Nous proposons une gamme très variée de plats préparés, mais aussi et surtout différents menus complets avec ou sans service.
 
Photo : Dominique, Alain et le jeune Nicolas devant le futur laboratoire

Des Chiffres et des Lettres avec Les Fontaines

Chiffres_Fontaines.jpg

La section des Chiffres et des Lettres, créée sous la Présidence de M. Pierrot Robert, en 1991, en sommeil pendant quelques années, fut remise en activité par Mme Eliane Delfour, M. André Secco – hélas disparu en 2009 – et M. et Mme Claude Mounié au cours de l’année 2007. Cette section est à l’heure actuelle toujours en activité ; les rencontres ont lieu tous les vendredis après-midi à 14h à la salle du Club, au rez de chaussée de la maison Fabre. Quelques 15 adhérents y participent dans l’amitié et la convivialité. D’Ornaisons ou des villages voisins, si vous désirez rejoindre le Club, nous vous accueillerons avec grand plaisir. Pour tous renseignements, contacter la secrétaire, Mme Rouge, au 04 68 27 66 97.

Photo : les amateurs se retrouvent au siège du Club