04.12.2011

Vitesse et environnement animent la réunion de quartier

RDQ_3.JPG

« Automobilistes, de grâce, levez le pied ! ». Tel est, en substance, le cri du cœur de la grande majorité des participants à la troisième réunion de quartier organisée à la salle polyvalente par la municipalité. Concernant les habitants du secteur de l’avenue du stade et de l’avenue des Corbières, l’avant-dernière rencontre de l’année entre les ornaisonnais et leurs élus a donc concentré les débats sur le comportement inadmissible et accidentogène des usagers de la route et, bien évidemment, sur les différents remèdes à y apporter.

Panneaux stops, feux rouges, contrôles radars fréquents, les solutions les plus radicales ont été abordées, mais M. le Maire rappelait que la voie concernée était de compétence départementale et qu’il ne pouvait agir en toute indépendance en la matière. Souhaitant farouchement poursuivre la sécurisation dans ce domaine, les élus se sont engagés à étudier les différentes pistes évoquées, de même qu’ils vont poursuivre les travaux facilitant le cheminement des piétons vers le centre du village. L’autre point de discussion a concerné l’environnement, avec tout d’abord un questionnement sur le devenir des quais de déchargement, un habitant craignant que « si, un jour, ils sont supprimés, les gens jetteront les détritus de toutes sortes dans la nature ».

Fanny Pelouse, élue membre de la commission environnement, a rappelé la loi et les obligations des usagers en la matière. Toujours dans ce domaine, des riverains de la distillerie s’inquiètent de la nature des effluents rejetés par cet établissement et stagnant dans un fossé proche, reprochant des nuisances olfactives et sanitaires. Le maire a expliqué la raison de la présence de ce liquide peu ragoutant, relayé ensuite par le Directeur de l’entreprise concernée, soucieux de rassurer les intervenants – les contrôles sanitaires sont très stricts et il n’y a aucune pollution environnementale – et affirmant être en contact avec la municipalité pour qu’une solution pérenne soit trouvée.

D’autres observations ont évoqué la sécurité des enfants aux abords du groupe scolaire, l’agrandissement du village (Gérard Navarro, élu, a précisé l’état d’avancement du dossier ZAC), avant que les projets à court terme ne soient évoqués par les élus, en l’occurrence les chantiers de réhabilitation des réseaux d’eau et d’assainissement ainsi que celui, dont la maîtrise d’ouvrage concerne la collectivité départementale, qui va permettre la réfection du pont enjambant l’Aussou sur la RD24. Autour du traditionnel verre de l’amitié, les participants – près de quarante citoyens s’étaient déplacés pour ces échanges constructifs – ont poursuivi les discussions et confrontés leurs propositions pour que la qualité de vie dans la commune soit conservée et développée.

Photo : l’avenue des Corbières n’est pas une autoroute ...

13:50 Publié dans Vie du village | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.