09.05.2011

Les échos du Conseil Municipal

Conseil_29042011.JPG

 

Le vote des budgets d’une commune relève souvent d’une longue litanie de chiffres indigestes ; en ce vendredi 29 avril, le dessert a pimenté les débats ...

Le budget 2011 de la commune (appelé M14), comme celui de l’eau (M49), présentés par Eric Galeyrand, adjoint chargé des finances et du budget, ont été approuvé à l’unanimité. Si l’on devait retenir les projets les plus importants de l’action municipale, nous mettrions en avant les travaux et aménagements devant être réalisés sur l’avenue des Platanes (130 000 €), au stade (42 000 €), à la salle polyvalente (43 700 €), dans le cœur du village (65 000 €) ou encore sur les départementales afin d’en améliorer la sécurité (70 000 €). En ce qui concerne l’eau, le projet de construction d’une nouvelle station d’épuration a été évalué à 2 616 000 € et bénéficiera des subventions que tous espèrent conséquentes. Le chantier en cours de la nouvelle canalisation principale (185 000 €) et le remplacement des branchements en plomb (331 700 €) sont les deux autres postes principaux d’investissement de ce budget.

Les élus ont ensuite débattu du prix de l’eau et, à l’unanimité, l’ont augmenté de 0,03 €, comme ils l’ont fait pour l’assainissement. « Il faut savoir que malgré ces augmentations, le prix de l’eau à Ornaisons reste inférieur aux moyennes nationales, régionales et départementales », précisait Eric Galeyrand. Les nouveaux tarifs s’appliqueront à partir du 1er juillet 2011.

Le Conseil Municipal a ensuite revalorisé le tarif de location de la salle polyvalente (250 € pour un mariage, 150 € pour les autres manifestations) et de la salle du clocher (50 €) ; il a ensuite débattu de différents points sur lesquels, là encore, l’unanimité de vue doit être soulignée. Venait ensuite la lecture de différents courriers avant que M. le Maire ne déplore l’attitude de l’association MVO qui a communiqué auprès de la population à propos de la suppression d’un poste d’enseignant à l’école. Les différentes interventions, parfois vives, ont témoigné de la colère des élus du groupe majoritaire ; leur collègue de l’opposition, à l’origine du tract incriminé, a du faire face à un tir nourri de critiques et observations peu amènes. La séance s’est clôturée sur ces échanges houleux. La vie municipale n’est pas toujours un long fleuve tranquille …

Photo : le chantier de la canalisation d’eau

Les commentaires sont fermés.