30.04.2011

Les talents se découvrent

Patchwork_CR_1.jpg

 Que de belles surprises ! Le public de cette première exposition d’arts créatifs l’a unanimement reconnu, les réalisations présentées à la salle polyvalente rivalisaient d’originalité et de qualité.

Patchwork_CR_2.jpgAinsi, l’investissement du club Bout à Bouts  a trouvé sa juste récompense dans la beauté des objets dévoilés aux visiteurs ; tissus divers, terre, sable, perles, métal, bois ont été magnifiés par l’imagination d’amateurs passionnés. Si chacun a pu apprécier des talents inconnus,  cette manifestation a largement dépassé le cadre des objets présentés ; elle fut surtout l’occasion de découvrir la facette inconnue des exposants locaux et de partager avec eux une rencontre riche de sens. Pour mieux se connaître et s’apprécier, pour échanger et partager. Pour tout ceci, un grand merci aux organisateurs !

Le parking du stade goudronné

Parking_stade.JPG

 

C’est l’ultime étape de la création du nouveau parking du stade qui vient de se dérouler avec le goudronnage de cet espace autrefois occupé par une haie de cyprès et une palissade en bois.

Les utilisateurs de La Bézarde, comme ceux du cimetière, peuvent profiter désormais pleinement de ce nouvel équipement ; après la plantation d’une nouvelle haie de végétaux et l’installation de son système d‘arrosage automatique, les services techniques de la CCRL ont procédé à la mise en œuvre d’un bitume tri couche qui assurera également l’écoulement des eaux pluviales.

Très prochainement, les agents municipaux devraient installer des bancs publics ainsi que le tourniquet sélectif qui laissera les seuls piétons pénétrer dans l’enceinte sportive.

 

Photo : le nouveau parking 

06:44 Publié dans Vie du village | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

28.04.2011

L’art dans la cour de l’école

Ecole_klein_1.jpg

Ecole_klein_2.jpg

Boris Klein, le forgeron d'art du village, est venu à l'école forger un arbre.

Cette action, prévue depuis le début de l'année, s'intègre dans le projet pédagogique de l'école puisque les enseignantes ont décidé de travailler sur l'environnement  et plus particulièrement sur le recyclage. Précédemment, elles avaient amené leurs élèves à l'atelier de Boris Klein et l'idée est venue que celui-ci se déplace pour réaliser un arbre en fer recyclé. 

Ainsi, les enfants ont amené des morceaux de fer entreposés chez eux et  destinés à la décharge.

Le vendredi 8 avril, Boris Klein est donc venu avec sa forge, son enclume, son étau et ses marteaux, griffes et autres outils pour donner vie à ces morceaux de ferraille. Il a fait un rapide état du fer dont il disposait puis a commencé la réalisation. 

Des fers à béton ont servi de troncs, d'autres se sont transformés en racines ou en branches  terminées par des feuilles forgées. 

Toute la journée les enfants se sont succédé pour le regarder, l'aider, lui donner des idées pour que l'arbre pousse. A 16h30 on pouvait admirer dans la cour de l'école un arbre à pommes avec quelques fleurs accrochées à son tronc, une coccinelle posée sur un brin d'herbe et un "pigeon vole" sur la plus haute branche. Ce sont des anneaux de rideaux qui symbolisent les pommes. Ils serviront plus tard pour accrocher des messages, poèmes ou dessins qui s'envoleront au gré du vent. 

Photo1  : l’artisan au travail

Photo2  : le bel arbre en fer

Opération escargot pour l’école

Ecole_fermeture_4.jpg

 

A  l’initiative des parents d’élèves, un cortège de plus de vingt véhicules à quitté la place Jean Moulin pour rejoindre le rond point de Montredon ; il s’agissait là de poursuivre la contestation du projet de fermeture d’une classe à la rentrée prochaine.

Les messages que l’on pouvait lire sur les véhicules reflétaient parfaitement le mécontentement des parents mais aussi celui des élus et des enseignantes, eux aussi présents dans ce défilé auquel s'étaient joints quelques voisins bizanétois eux aussi menacés. Si la circulation a été perturbée, notamment sur la D6113, la manifestation s’est parfaitement déroulée, la gendarmerie ayant assuré la sécurité de tous avec beaucoup d’efficacité.

D’autres actions pourraient être mises en place ; d’ores et déjà, Les ornaisonnais se sont donné rendez-vous en masse le vendredi 15 avril à 9h devant la préfecture de Carcassonne ; au même moment, l’Inspecteur d’Académie décidera si oui ou non nos jeunes écoliers bénéficieront l’an prochain des mêmes conditions de travail et d’accueil.

Photo : des parents inquiets et mécontents

21.04.2011

Les échos du conseil municipal

Conseil_04042011.JPG

La séance du lundi 4 avril s’est traditionnellement ouverte sur l’approbation du compte rendu du conseil municipal précédent.

L’ordre du jour débutait avec le vote du compte administratif du budget annexe de la zone d’activités de La Gravette ; les recettes, constituées par la vente des terrains aux entreprises, équilibrent les dépenses d’aménagement (voirie, bassin de rétention, éclairage public, réseaux …). L’assemblée a approuvé ce budget à l’unanimité.

Le deuxième point amenait les élus à voter les taux qui permettront de définir les recettes fiscales locales ; d’un commun accord, ils décidaient de ne pas augmenter les différents pourcentages et donc de ne pas augmenter les impôts locaux en 2011.

M. le Maire annonçait ensuite que la commune devait verser un acompte au nouveau Syndicat Audois d’Energie, comme cela est prévu contractuellement.

Il laissait la parole à son adjoint délégué à l’enfance et aux affaires scolaires, Gilles Casty, qui présentait tout d’abord les projets de l’ALSH ; il est ainsi prévu une ouverture pendant les vacances de Pâques ainsi que la mise en place d’un accueil pour les 6-12 ans le mercredi, d’avril à juin, à  titre expérimental.

Il faisait ensuite le compte rendu du dernier conseil d’école (projet de fermeture d’une classe, projets pédagogiques, sorties, travaux divers …), puis présentait la journée de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant qui se déroulera le mercredi 20 avril prochain à la salle polyvalente et dont le thème sera le handicap.

Le premier magistrat évoquait enfin les accords passés entre la commune et ses voisines de Bizanet et de Cruscades à propos de la crèche ; nos voisins participeront financièrement au fonctionnement de la structure qui accueille certains de leurs très jeunes concitoyens.

La séance était levée après que chacun ait approuvé cet accord.

Photo : les premières entreprises s’installent à La Gravette

16.04.2011

Canalisation d’eau potable : le chantier a débuté

Canalisation.jpg

 « Une de nos premières missions est d’assurer l’acheminement de l’eau potable dans tous les foyers de la commune » ; par ces mots, Eric Galleyrand, adjoint au maire chargé du dossier de l’eau, résume l’enjeu essentiel du nouveau chantier qui vient de s’ouvrir.

De la station de pompage au château d’eau du Pech, les engins viennent de rentrer en action et creusent la tranchée qui va recevoir les nouveaux tuyaux dans lesquels l’eau potable va circuler ; « la canalisation actuelle, que nous avons sécurisée il y a plusieurs mois par divers aménagements techniques installés au niveau du puits, est ancienne et, dans un passé proche, a donné des signes de fatigue; nous avons choisi de la remplacer sans attendre de nouvelles avaries qui pénaliseraient l’ensemble de la population », précise l’élu. D’un montant de près de 280 000 euros, ce chantier durera plusieurs semaines et imposera notamment la traversée du lit de l’Aussou ; une fois cet obstacle naturel franchi, la canalisation devra franchir la route de Bizanet pour atteindre le réservoir qui domine le village, sur les premières hauteurs du Pech.

Photo : les engins en action

07:14 Publié dans Vie du village | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

13.04.2011

Fermeture d’une classe : le village gronde !

ecole_fermeture.jpg

C’est un maire en colère qui dénonce tout haut ce qu'il considère comme un mauvais coup porté aux efforts de la municipalité :

« Nous faisons de l'école une de nos priorités et nos actes le confirment ; avec le récent réaménagement du groupe scolaire pour un montant de 470 000 euros, nous avons doté les enseignants et les enfants des meilleures conditions possibles», tempête Jackie Casty.

Les raisons de cette colère, c'est l'annonce de la fermeture d'une classe à la rentrée prochaine. Si cette décision se confirme, la dernière enseignante arrivée devra laisser son poste et sa salle de classe flambant neuve. Pourtant, il y a quelques semaines à peine, une population enthousiaste inaugurait les nouveaux locaux en présence d'officiels qui ont tous loué l'engagement des élus.

 « Le gouvernement veut supprimer 16 000 postes d'enseignants ; Ornaisons est dans la liste noire, au même titre que Bizanet », ajoute le maire. Il est rejoint dans ses propos par Gilles Casty, adjoint délégué aux affaires scolaires, qui regrette que « l'état ne partage pas le même souci éducatif que nous ; la fermeture d'un poste ferait passer les effectifs de 21 à 27 enfants par classe à double niveau ; la qualité de l'enseignement n'est plus la même dans ces conditions. Quand on dit, haut et fort, comme le fait le gouvernement, que l'éducation est une priorité, il faut y mettre les moyens ! Nous sommes très près des effectifs de septembre 2010; de plus, pour les générations 2009 et 2010, les perspectives sont favorables, alors pourquoi cette fermeture ? ».

Du côté des parents d'élèves, la surprise a laissé la place à une très grande détermination. « Nous n'acceptons pas cette gestion purement comptable de l'éducation ;  nous avons aujourd'hui un groupe scolaire accueillant et une enseignante appréciée de tous ; pourquoi détériorer notre système éducatif alors qu'il faudrait au contraire concentrer de nouveaux moyens en direction des enfants ? », déclarait Yann Fodil, délégué des parents d’élèves ; des propos partagés par de très nombreux parents qui envisageaient dès mardi soir différentes actions de contestation. 

La nouvelle s'est répandue comme une traînée de poudre dans le village; au vu de la détermination affichée, des actions pourraient très rapidement faire entendre la voix de la colère sur la place publique. Affaire à suivre …

Photo : le 13 février, les officiels inauguraient l’école …