06.07.2010

Le futur PCS présenté aux élus

PCS_1.jpg

Le Plan Communal de Sauvegarde, document officiel destiné à prévenir et éviter  les drames humains et matériels liés aux évènements exceptionnels, a été présenté aux élus ornaisonnais mais aussi à ceux de douze autres communes voisines concernées par un même risque potentiel d'inondation.

PCS_2.JPG

L'actualité a malheureusement donné à cette réunion de travail un caractère très particulier puisque le département du Var vient d'être le théâtre de crues dont les conséquences resteront à jamais  dans les mémoires et qui ne manquent pas de rappeler les sinistres évènements locaux de 1999. Les élus présents à la salle polyvalente ont écouté d'une oreille très attentive le rapport présenté conjointement par les représentants du Syndicat Mixte d'Aménagement des Rivières - dont un des techniciens, l'ornaisonnais Bastien Sévenier, participe activement à l'élaboration de ce lourd document - et par les trois  cabinets d'étude mandatés, la SOGREAH, REHA et MARSH.

Plusieurs éléments écrits, devant à terme représenter le PCS d'Ornaisons, furent donc exposés comme modèles aux participants, dont un livret de synthèse, auquel la population aura accès ultérieurement, un rapport d'élaboration qui reprend les conclusions du diagnostic établi pendant les dix-huit mois d'enquête préliminaires, des fiches d'action précisant le rôle de chaque responsable en cas de crise ainsi que divers documents pratiques sensés favoriser l'efficacité des décisions à prendre.

Le PCS se veut donc un outil exhaustif permettant d'intervenir avant, pendant et après des évènements exceptionnels tels les inondations, les feux de forêt ou encore des accidents impliquant des véhicules transportant  des matières dangereuses. Pour chaque commune concernée, il détaille et localise les risques encourus, détermine des plans d'actions en cas de crise et prévoit un protocole de sortie de cette même crise.

Après la présentation de ces éléments théoriques, les élus rappelaient combien il était délicat, dans l'urgence de situations exceptionnelles, d'appliquer à la lettre des protocoles préétablis ; « comment faire pour avertir efficacement la population lorsque les routes sont coupées et les lignes téléphoniques inutilisables ? », faisait remarquer notamment un élu ?  « Pourquoi les marqueurs de cru, réclamés depuis 10 ans, ne sont-ils toujours pas mis en place ? », demandait un autre. Bastien Sévenier, pour le SMAR, partage les inquiétudes des acteurs de terrain mais tenait à préciser que ces repères étaient en cours d'installation ; il rappelait également que des outils de prévision étaient désormais opérationnels et facilement utilisables, notamment pour évaluer la pluviométrie ou encore pour être alerté très rapidement d'un risque potentiel.

PCS_3.JPG

C'est le lieutenant colonel Bernard qui prenait ensuite la parole, fort de ses trente années d'expérience dans différents services de secours, pour présenter ce que sera la prochaine étape de l'élaboration du PCS local ; en effet, une phase de formation sera élaborée en direction des élus et des agents territoriaux avant qu'une simulation, très proche de la réalité, ne permette à tous de se confronter à une situation exceptionnelle.

C'est donc avant la fin de l'année 2010 que le document final du PCS local sera finalisé et qu'élus et employés communaux, dans le cadre de leurs missions au service des populations, recevront la formation leur permettant de le mettre en œuvre dans les meilleures conditions d'efficacité et de sécurité.

 

Photo 1 : des élus très attentifs et concernés

Photo 2 : le gué de l'Aussou, indicateur en cas de crue

Photo 3 : le massif du Pech, exposé aux feux de forêt

07:12 Publié dans Vie du village | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.