20.01.2010

Rétrospective 2009 : première partie

Rétro_1_1.jpg

L'année 2009 a connu son lot de joies, de tristesses, d'évènements tragiques ou heureux. Aujourd'hui, nous vous présentons la vie de notre village à travers le spectre des six premiers mois d'une année marquée à jamais par la force dévastatrice de la tempête Klaus du 24 janvier, une date qui restera dans la mémoire collective de la commune.

Janvier : le maire présente ses vœux à ses concitoyens et invite les aînés au traditionnel repas de début d'année, mais deux évènements majeurs viennent marquer la vie ornaisonnaise : la pénurie d'eau, due à un niveau de nappe phréatique insuffisant, fait couler beaucoup d'encre mais suscite au sein de la population un grand élan d'entraide. Celui-ci se confirme quelques jours plus tard lorsque la tempête Klaus frappe le village de toute sa puissance. Ornaisons fait face avec courage et générosité.

Février : les employés municipaux sont conviés par le conseil municipal à une réception organisée en leur honneur ; les engins ont investi le stade de la Bézarde dont la pelouse va connaître une seconde jeunesse.  Certains parlent d'une possible renaissance de l'USO XIII ... La mobilisation pour la sauvegarde de La Poste, service public auquel sont très attachés les ornaisonnais, s'organise. Les chasseurs entreprennent le nettoyage d'une partie du Pech, très touché par la tempête Klaus.

Mars : la MJC perpétue la tradition de Carnaval et les enfants déambulent, grimés et déguisés, dans les rues du village avant de brûler sa Majesté. La Municipalité invite les représentants des différentes associations locales à une réception conviviale et constructive ; elle soumet également aux producteurs locaux l'idée d'une animation destinée à valoriser les produits du terroir : les professionnels accueillent ce projet avec enthousiasme et s'implique activement dans son organisation.

Avril : les premiers travaux de sécurisation sont entrepris sur les voies de circulation avec la pose de miroirs pour diminuer la dangerosité de certains carrefours et la création d'écluses avenue des Corbières et avenue Saint-Marc. Le printemps s'installe et avec lui les premiers vide greniers. Le projet d'agrandissement de l'école doit être revu et les élus optent pour un réaménagement des bâtiments existants. Le café du village change de gérant et de nom : il s'appelle désormais « O Soleil ».

Mai : les cérémonies des 1er et 8 mai mobilisent toujours autant la population ; le devoir de mémoire se cultive dès l'école primaire et les élèves participent activement aux commémorations. A la Bézarde, le gazon commence à sortir de terre et fait l'objet de soins attentifs. La station de pompage profite de travaux de sécurisation et d'entretien qui s'élargissent à l'ensemble du réseau d'eau. Les dirigeants de l'USO XIII, plus que jamais décidés à recréer une équipe séniors, prennent contact avec joueurs et entraîneurs potentiels.

Juin : les jeunes et les sportifs sont à l'honneur ; ce sont les enfants de la garderie qui ouvrent le bal en réalisant une superbe exposition dans le cadre du vingtième anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant. Alors que la kermesse de l'école, très suivie malgré une chaleur étouffante, marque la fin de l'année scolaire, les amoureux de l'USO XIII se retrouve pour une fête du rugby riche en souvenirs et en éclats de rires. Les jeunes de la MJC présentent un spectacle de qualité à la salle polyvalente, clôturant ainsi une saison foisonnante.

13:37 Publié dans Vie du village | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.