30.11.2009

Le chantier ERDF en bonne voix

ERDF.jpg

Electricité Réseau Distribution France réalise actuellement des travaux d'enfouissement de réseaux électriques 20 000 volts sur les communes de Cruscades, Bizanet et Ornaisons.

Ces travaux ont pour but de sécuriser l'alimentation des villages concernés face aux aléas climatiques, comme la tempête Klaus par exemple, qui a causé d'importants dégâts en janvier 2009, privant certains foyers d'électricité pendant parfois plusieurs jours malgré la mobilisation remarquable des agents d'ERDF. Ainsi, onze kilomètres de câbles souterrains sont prévus pour supprimer 4 kilomètres de lignes aériennes.

Parallèlement à ces travaux, dix postes électriques sont aussi changés.

Cette opération de fiabilisation prend non seulement une dimension environnementale avec la suppression de lignes aériennes, mais aussi de confort, avec l'augmentation de puissance possible avec des câbles plus gros. Les travaux, dont la durée totale est estimée, sauf impondérable, à trois mois, sont réalisés par l'entreprise  SNE - MADAULE et sont surveillés par Didier Cavailles, technicien d'ERDF.

Le coût de cette importante opération s'élève à quelques 850 000 euros.

De plus, grâce à un  partenariat  entre la mairie d'Ornaisons et ERDF, les réseaux basse tension de l'avenue du Stade seront eux aussi enfouis, améliorant l'esthétique de cette voie qui va bénéficier de travaux de réfection conséquents.

Légende photo : visite du chantier par, de g. à d., Michel Amans de la société SNE – MADAULE, Gilles Casty, adjoint au maire, et Joël Grandperrin, de la direction territoriale ERDF de l’Aude.

29.11.2009

Voyage scolaire à Tautavel

Tautavel_b.jpg

Faire découvrir aux enfants d'une manière très concrète le mode de vie des hommes préhistoriques, voilà l'objectif que s'étaient fixés les enseignantes de l'école en organisant cette journée au Centre européen de Préhistoire de Tautavel, cité mondialement connu pour la richesse de son patrimoine préhistorique.

Les élèves des classes de cours préparatoire, cours élémentaire et cours moyen ont donc pris la direction des Pyrénées-Orientales pour rejoindre ce lieu unique qui dévoile de très nombreux vestiges du mode de vie de l'Homo Erectus.

Tautavel2_b.jpgAu programme des nombreuses activités proposées aux plus jeunes, un éveil à la Préhistoire avec une visite du musée, agrémentée de diaporamas et de reconstitutions grandeur nature, puis une démonstration d'allumage du feu et un atelier poterie dévoilant les différentes techniques de modelage.

Les plus grands ont pu, après la visite du musée, expérimenter les techniques des gestes pratiqués par nos ancêtres, notamment l'allumage du feu et le tir au propulseur.

C'est à l'issue d'une journée bien remplie que parents accompagnateurs, enseignantes et enfants ont quitté ce haut lieu du patrimoine historique ancestral. En classe, plusieurs séances pédagogiques viendront compléter ce travail de découverte et de mise en situation, pour que chacun puisse mieux mesurer l'évolution des modes de vie de l'Homme à travers le temps.

Travaux à la station de pompage

 IMGP0383_b.jpg

Depuis quelques jours, l’entreprise ornaisonnaise de maçonnerie Sud Med Construction a entrepris un chantier dans le périmètre du puits qui abrite la station de pompage de la commune.

Objectifs de ces travaux : édifier un abri qui accueillera le moteur thermique faisant fonctionner les pompes en cas de coupure de l’alimentation électrique ; jusqu’à présent, ce moteur était installé à l’intérieur des locaux, contrairement aux nouvelle directives qui imposent aux exploitants des stations de pompage d’isoler les moteurs thermiques du puits proprement dit et ce afin d’éviter tout risque de pollution de l’eau par écoulements de liquide ou émanations diverses.

Ces travaux constituent une nouvelle étape dans l’entretien et la rénovation du réseau d’eau potable et s’inscrit dans la volonté municipale de faire de la distribution et l’assainissement de l’eau une de ses priorités.

28.11.2009

Cérémonie du 11 novembre

11 novembre.jpg

« Ne pas oublier l'horreur pour que les générations futures puissent vivre dans la paix ». Tel était, en substance, le message délivré conjointement par la voix de Jackie Casty, maire du village, porteur du texte officiel de l'Etat, et par celle des enfants de l'école qui s'exprimaient, eux, au nom des anciens combattants.

A l'évidence, les Ornaisonnais restent très attachés au devoir de mémoire, cette année encore, ils se sont rassemblés en masse devant la mairie, la maison commune, puis devant le monument aux morts, lieu hautement symbolique de toutes les souffrances passées.

Les élus étaient là, avec à leur tête Jackie Casty. A leur côté, sensiblisés en classe à ce triste épisode de l'histoire nationale, les enfants de l'école, encadrés par Laurence Gironne, partageant leur émotion et leur souhait de ne jamais oublier ces heures noires, la délégation locale des anciens combattants, au premier rang de laquelle on remarquait Georges Siguenza, le président. Les citoyens ornaisonnais avaient eux aussi répondu à l'invitation de la municipalité, dont bon nombre originaires des îles britanniques, les sujets de sa Très Gracieuse Majesté ayant souhaité, comme l'an passé, déposer une couronne rouge au pied du monument aux morts.

Après une minute de silence lourde de souvenirs et de recueillement, après avoir écouté La Marseillaise, hymne d'une nation connaissant trop le prix de la guerre, les très nombreux participants se sont retrouvés dans la salle du conseil municipal, devenue pour l'occasion exiguë, afin de partager un verre de l'amitié qui a pris, pour cette occasion commémorative, tout son sens.